Page Précédente

legislatives-2017
Depuis sa création, la vie de l’Alliance royale est rythmée par les différentes périodes électorales, au cours desquelles nos candidats se présentent au suffrage des Français.

Vous le savez, l’objet de l’Alliance royale est de remettre dans le débat politique l’idée du projet royaliste.

Nous sommes bien conscients, dans ce monde où tout se vend, où tout s’achète, de l’énorme handicap qui est le nôtre : je veux parler du coût exorbitant de l’accès à l’opinion, que ce soit à travers les déplacements, les meetings, l’accès aux média, etc… ou tout simplement du fait qu’il nous faut bien avoir un métier pour vivre en dehors de notre action politique.

Et pourtant… le récent sondage commandé par l’Alliance royale à l’institut BVA au mois d’août montre une légère croissance de l’opinion positive de nos concitoyens pour la monarchie ! En l’absence totale d’action politique concrète, cette amélioration ne peut avoir que deux origines : l’effondrement de l’image de la république en raison de la gestion désastreuse des factions au pouvoir, et la lecture favorable que peuvent avoir les Français qui parviennent à nous entendre de tout ce que contient le projet royaliste que nous leur soumettons.

Ce projet est le fruit des importants travaux de réflexion, de synthèse et de rédaction accomplis par l’Alliance royale depuis sa création, pendant les périodes intermédiaires, c’est-à-dire celles qui ne sont pas occupées par les campagnes électorales.

Nous avons tous pu prendre connaissance de ces travaux, à travers l’université d’été, différents colloques, le livre bleu, le vade mecum, le livre « Royalisme aujourd’hui, le bulletin périodique, etc…

A sept mois des élections législatives, alors que l’Alliance royale va une nouvelle fois engager un certain nombre de candidats dans la lice politique, la délégation d’Ile de France nous invite au débat afin de tous nous approprier les messages que nous voulons transmettre, écarter ceux dont nos ennemis voudront se servir contre nous et les transformer en programme électoral. Ce sera l’objet de nos Cafés bleu (qui se tiennent régulièrement à Paris et à Versailles), dont les travaux seront complétés par l’organisation matérielle de notre participation électorale : candidatures, action des militants, financement, réunions électorales, média, etc…

En un temps où la république va à nouveau se déchaîner en vaines disputes, hissons le débat politique vers le haut, comme nous l’avons toujours fait, pour donner à nouveau l’espoir aux Français d’une France unie autour de son Roi qui vient.

Christophe Paillard

Délégué régional Ile de France

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !