Page Précédente
  • Dérèglement climatique : gaz à effet de serre, fonte des glaciers, hausse de la température, disparition des abeilles, etc. Ne nous inquiétons pas ! nous avons un ministre qui gère la situation.
  • Dérèglement des esprits : Je fais ce que je veux ! mes actes seront conformes à ce que je pense. Ainsi, je vais me suicider car il ne fait pas bon vieillir ; en effet, j’ai quelques rides, je m’essouffle un peu plus vite. Je vais coûter cher à la Sécurité sociale et puis croupir dans une maison de retraite auprès de vieux grincheux ! Ce n’est pas pour moi (propos tenus en ligne par une quinquagénaire).
  • Dérèglement économique : Les chiffres du chômage viennent de tomber ; le chômage est en recul ! Courage ! Voici les chiffres :
    • Catégorie A : 3 451 400
    • Catégorie A, B et C : 5 612 300
    • Catégorie A, B, C, D et E : 6 278 000
    • Catégorie non répertoriée : les chômeurs radiés de Pôle emploi et sans droit : 1 500 000
    • Bénéficiaires du RSA : 1 000 000
    • Bénéficiaires de la prime d’activité : 1 200 000
    • Bénéficiaires de l’AAH : 1 100 000
    • Jeunes – 25 ans primo-demandeurs d’emploi, les jeunes ayant des petits boulots, les auto-entrepreneurs ayant un revenu en dessous du SMIC…

   Bref. Environ 11 000 000 de travailleurs qui galèrent sur une population active de l’ordre de 30 000 000 de personnes.

  • Dérèglements financiers : un traitement de 45 000 euros par jour alors qu’un grand nombre de salariés doivent se contenter d’un revenu de 80 euros par jour, voilà de quoi faire plaisir à nos gilets jaunes.
  • Dérèglements législatifs : un code du travail pléthorique, un code fiscal qui enfle à vue d’œil, des règlements et des normes en croissance exponentielle.
  • Dérèglements fiscaux : Des taxes, des taxes, encore des taxes, toujours des taxes !
  • Dérèglements judiciaires : une justice de moins en moins capable de sanctionner les auteurs de délit au point que les forces de police commencent à manifester leur mécontentement.
  • Dérèglements hormonaux : croissance des cancers, des maladies infectieuses, des infirmités de toute nature ; l’homme est devenu un apprenti-sorcier.
  • Dérèglements politiques : des responsables politiques indifférents au bien commun, dilapidant les fonds publics à leur profit et se prenant pour Dieu le Père tout-puissant ; des partis politiques peu soucieux des électeurs une fois parvenus au faîte du pouvoir.

Remercions les Républicains de nous montrer qu’ils ne sont pas les détenteurs de la vertu morale et politique. Nous avons eu mieux en France, notre histoire nous le rappelle.

Mais au fait ! je ne vous ai pas annoncé la bonne nouvelle ! En regardant BFMTV, je viens d’apprendre que la République vient de tomber et qu’un roi nous serait donné ! Bonne nouvelle ! Non, j’ai peut-être mal entendu ! Mon téléviseur doit être déréglé lui aussi, à moins que je ne sois qu’un déréglé mental… Affaire à suivre de près…

Philippe Lassalle

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !