Page Précédente

Communiqué du délégué général de l’Alliance royale

Recherche maisons touraine 23/12/04La situation actuelle de la France – qui fait face à un terrorisme islamiste préoccupant et à des difficultés économiques durables – n’offre pas de perspectives favorables dans le système républicain : il se montre incapable d’enrayer l’immigration croissante et ne survit que dans une fuite en avant financée par un endettement qui serait mortel sans les liquidités dont la Banque centrale européenne inonde le marché. Aucune solution politique ne se dégage au milieu des divisions des différentes factions républicaines révélées par les primaires. Pire, marquées par la pensée unique, elles sont toutes incapables de proposer les solutions nouvelles, fondées sur l’identité et les valeurs de notre peuple, dont la France a besoin d’urgence.
Dans ce contexte, il est de mon devoir de présenter ma candidature à la prochaine élection présidentielle, au nom de l’Alliance royale.

La seule alternative à l’échec républicain est de ré-enraciner notre pays dans la continuité de son histoire profonde. Ce n’est pas l’illusoire alternance républicaine qui nous permettra de nous relever ; il nous faut un roi, arbitre à l’écoute de tous les Français et même temps garant de l’unité nationale, car il ne doit son pouvoir à aucun parti.

Pendant la campagne électorale, j’irai à la rencontre des Français, dont un sondage BVA récent révèle qu’ils sont plus sensibles qu’on pouvait le penser aux avantages de la royauté, avantages qui sont encore visibles dans plusieurs des pays européens qui nous entourent. Ce sera mon rôle de rappeler et d’expliquer les bénéfices que notre pays tirerait d’un changement de régime institutionnel.

C’est au cours de l’université d’été de l’Alliance royale des 3 et 4 septembre dernier que j’ai annoncé, d’abord aux militants, ma candidature à l’élection présidentielle de 2017. Je la rends publique aujourd’hui et j’invite tous les Français à exprimer un vote de conviction. Il n’y a qu’un vote véritablement utile pour sauver la France du naufrage : refuser le système des partis et voter pour un renouvellement en profondeur des institutions de l’État.

Robert de Prévoisin,
Délégué général de l’Alliance royale
Candidat à la présidence de la République.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !